Des rides de sable sur un site d
NASA/JPL/L’Université d’Arizona
Des rides de sable sur un site d'atterrissage possible
ESP_026726_1790
Anglais   Espagnol 

twitter  •  facebook  •  google+  •  tumblr
Atterrir sur Mars demande une planification et une reconnaissance par l'image complètes. Ce terrain à l'ouest d'Aeolis Planum est envisagé comme site d'atterrissage pour une future mission sur Mars.

La surface est à peu-près plate avec des buttes et de nombreuses crêtes de petite taille. Certaines de ces crêtes se courbent et forment le bord de vieux cratères d'impact, à l'heure actuelle dans des états d'érosion variés et largement remplis de déblais. Toutefois, la plupart des crêtes ont l'aspect de reliefs formés par le vent appelés rides. Ces structures ont environ 10 mètres de long et 100 mètres de large, et ondulent légèrement mais sont généralement orientées du sud vers le nord.

Les buttes sont moins apparentes, mais peuvent aussi être d'origine éolienne (dues au vent). La plupart des fonds de cratère d'aspect « frais », ceux qui paraissent moins érodés, contiennent des rides de sable caractéristiques.

Tous ces cratères paraissent érodés et abondamment rempli d'un manteau de débris. Beaucoup des rides semblent même recouvertes et lissées par les remblais. Cependant, l'occurrence de ces « bedforms » (ici, paysages formés par du sable soulevé par le vent) suggère que ces remblais sont composés de régolithe dense et meuble (des roches et de petits fragments de roches), que le vent a pu déplacer et organiser.

Très peu de roches et de blocs sont visibles et ceux que l'on peut voir sont largement limités aux éjecta autour de quelques-uns des cratères les plus grands et d'apparence la plus récente. Quoique encore abondamment érodés et recouverts, ces cratères rocheux suggèrent qu'un matériau plus consistant comme des soubassements rocheux ou de la régolithe partiellement amalgamée existent en-dessous la couche de débris meubles. L'absence de rochers éjectés des cratères et largement distribués peut suggérer que cette région a été soumise à une accumulation intense de débris, peut-être encore en cours, ou que les roches en dessous de la surface sont friables et facilement érodées par le vent et le sable déplacé qu'il déplace.

Traduit par : Philippe Reverdiau
 
Date de l’acquisition
09 april 2012

Heure locale sur Mars
3:09 PM

Latitude du centre
-1°

Longitude (Est)
141°

Distance du site visé
280 km

Échelle de l’image originale
28 cm/pixel (avec un binning de 1 x 1) donc les objets d’environ 84 cm sont résolus

Échelle de la projection
25 cm/pixel

Projection cartographique
Rectangulaire (et le Nord est en haut)

Angle d’émission
16°

Angle de phase
65°

Angle d’incidence de la lumière
53°, avec le Soleil environ 37° au-dessus de l’horizon

Longitude du Soleil
94°, été du Nord
JPEG
Blanc et noir
projeté  sans projection

Couleur IRB:
projeté  sans projection

Couleur combinée IRB:
projeté

Couleur combinée RGB:
projeté

Couleur RGB:
sans projection

JP2 pour télécharger
Blanc et noir:
projeté (1 GB)

Couleur IRB:
projeté (626 MB)

JP2 EXTRAS
Blanc et noir:
projeté  (609 MB)
sans projection  (615 MB)

Couleur IRB:
projeté  (272 MB)
sans projection  (504 MB)

Couleur combinée IRB:
projeté  (325 MB)

Couleur combinée RGB:
projeté  (313 MB)

Couleur RGB:
sans projection  (484 MB)
Etiquettes pour les images
Blanc et noir
Couleur
Couleur combinée IRB
Couleur combinée RGB
Images EDR

Faire glisser les liens pour HiView; ou cliquer pour télécharger.

NB
IRB : infrarouge–rouge–bleu
RGB : rouge–vert–bleu

Politique générale d’usage
Toutes les images HiRISE sont libres pour le public pour utilisation personnelle ou professionnelle. Si vous êtes un agent de publicité, nous vous demandons cette attribution:
Image: NASA/JPL/University of Arizona (ou L’Université d’Arizona)

Addendum
Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA est responsable de diriger la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. L’appareil a été construit par Ball Aerospace & Technologies Corp, et sa fonctione est contrôlée par l’Université de l’Arizona.