Un énorme tourbillon balaye le paysage martien
NASA/JPL/L’Université d’Arizona
Un énorme tourbillon balaye le paysage martien
ESP_026394_2160
Anglais   Espagnol 


HICLIP

720p (MP4)  
Écouter le texte  

FOND D’ECRAN

800  1024  
1152  1280  
1440  1600  
1920  2048  
2560  

HIFLYER

PDF, 23 x 48 cm  

HISLIDES

PowerPoint  
Keynote  
PDF  
Un tourbillon de poussière de la taille d’une tornade terrestre a été photographié dans Amazonis Planitia lors d’une fin d’après-midi de printemps.

Ce tourbillon a aussi été photographié par la caméra CTX de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter). Son ombre nous indique qu’il fait 20 km de haut ! Cet immense serpent de poussière ondule, déformé par les vents de haute altitude. Malgré sa taille gigantesque, son panache reste très fin, ne dépassant pas 70 m de diamètre.

Sur Terre, les tornades classiques n’excèdent pas une altitude de 16 km, et les tourbillons de poussière dépassent rarement quelques centaines de mètres. Alors, pourquoi considérer qu’ici, sur Mars, il s’agit d’un tourbillon de poussière, et non d’une tornade ? Parce que les deux phénomènes diffèrent par leur source d’énergie.

Les tourbillons naissent quand la chaleur du sol s’élève dans l’atmosphère. L’air chaud monte et se met à tourner de plus en plus vite à mesure qu’il se comprime — tout comme les patineurs quand ils ramènent leurs bras près du corps.

Les tornades possèdent une source d’énergie supplémentaire : la chaleur émise quand la vapeur d’eau se condense en pluie. Ces gouttelettes constituent la partie visible de la tornade, qui est aussi appelée entonnoir de condensation.

Sur Mars, il y a trop peu de vapeur d’eau dans l’atmosphère pour que celle-ci se condense de manière significative. Sur cette image, le nuage que nous voyons est constitué que de poussières, et non de gouttelettes.

L’étonnante hauteur de ces tourbillons martiens n’est possible que parce que la pression atmosphérique martienne est inférieure de 1%, à celle de la Terre. Donc le transfert de chaleur, dans ces conditions moins dense, produit une convection plus vive et monte plus haut dans l’atmosphère que sur Terre.

Que se passerait-il si vous croisiez ce tourbillon ? La densité de l’atmosphère martienne est si faible que celui-ci, même à grande vitesse, ne pourrait vous renverser. En revanche, vous seriez soufflé par les poussières et le sable, la visière de votre scaphandre risque de se rayer rapidement.

Ce tourbillon perturbe la surface, laissant derrière lui un sillage brillant (les tourbillons martiens progressent du nord-ouest vers le sud-est). On remarque près de la base du panache, un bourrelet deux fois plus grand que la trace laissée au sol. Des dizaines de tourbillons plus petits ont été repérés sur la vue générale de ce cliché, aspirant la poussière du sol dans l’atmosphère martienne.

VIDEO
JPL a fait deux superbes animations de ce tourbillon.
Clip 1
Clip 2


Traduit par : Franck Séguin, Ciel et Espace

PARTAGER :   twitter  •  facebook  •  google+  •  tumblr
 
Date de l’acquisition
14 mars 2012

Heure locale sur Mars
3:02 PM

Latitude du centre
35°

Longitude (Est)
202°

Distance du site visé
296 km

Échelle de l’image originale
depuis 59 cm/pixel (avec un binning de 2 x 2) jusqu’à 118 cm/pixel (avec un binning de 4 x 4)

Échelle de la projection
50 cm/pixel

Projection cartographique
Rectangulaire (et le Nord est en haut)

Angle d’émission


Angle de phase
40°

Angle d’incidence de la lumière
40°, avec le Soleil environ 50° au-dessus de l’horizon

Longitude du Soleil
83°, printemps du Nord
JPEG
Blanc et noir
projeté  sans projection

Couleur IRB:
projeté  sans projection

Couleur combinée IRB:
projeté

Couleur combinée RGB:
projeté

Couleur RGB:
sans projection

JP2 pour télécharger
Blanc et noir:
projeté (876 MB)

Couleur IRB:
projeté (691 MB)

JP2 EXTRAS
Blanc et noir:
projeté  (481 MB),
sans projection  (335 MB)

Couleur IRB:
projeté  (397 MB)
sans projection  (651 MB)

Couleur combinée IRB:
projeté  (1011 MB)

Couleur combinée RGB:
projeté  (877 MB)

Couleur RGB:
sans projection  (589 MB)
Etiquettes pour les images
Blanc et noir   Couleur
Couleur combinée IRB
Couleur combinée RGB
Images EDR

Faire glisser les liens pour HiView; ou cliquer pour télécharger.

NB
IRB : infrarouge–rouge–bleu
RGB : rouge–vert–bleu

Politique générale d’usage
Toutes les images HiRISE sont libres pour le public pour utilisation personnelle ou professionnelle. Si vous êtes un agent de publicité, nous vous demandons cette attribution:
Image: NASA/JPL/University of Arizona (ou L’Université d’Arizona)

Addendum
Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA est responsable de diriger la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. L’appareil a été construit par Ball Aerospace & Technologies Corp, et sa fonctione est contrôlée par l’Université de l’Arizona.