Calotte de glace de dioxyde de carbone du pôle Sud
NASA/JPL/L’Université d’Arizona
Calotte de glace de dioxyde de carbone du pôle Sud
ESP_014261_0930
Anglais   Espagnol 

twitter  •  facebook  •  google+  •  tumblr
Cette image prise par HiRISE montre une partie de la calotte de glace résiduelle du pôle Sud de Mars. À l'instar de la Terre, Mars possède des concentrations de glace d'eau à ses deux pôles.

Cependant, étant donné le froid qui règne sur Mars, la glace saisonnière qui se dépose à haute altitude en hiver et qui fond au printemps (généralement semblable à la neige hivernale sur Terre) est en fait de la glace de dioxyde de carbone. Autour du pôle Sud il y a des étendues glacées qui ne disparaissent pas tous les printemps mais qui résistent hiver après hiver. On appelle cette glace de dioxyde de carbone "calotte résiduelle du pôle Sud", et c'est ce que nous voyons sur cette image prise par HiRISE.

De la matière lisse relativement élevée est disloquée par des dépressions semi-circulaires et des creux de ramification linéaires qui forment une structure ressemblant à celui de vos empreintes digitales. Ces zones élevées sont de la glace de dioxyde de carbone de plusieurs mètres d'épaisseur. On pense que ces creux et dépressions sont le résultat de l'élimination de la glace de dioxyde de carbone par sublimation (la transformation de matière directement de l'état solide à l'état gazeux).
HiRISE scrute cette région riche en dioxyde de carbone pour tenter de découvrir comment ces structures évoluent et à quel rythme les creux et dépressions croissent.

Tandis que l'intégralité de la calotte de glace résiduelle du pôle Sud est présente tous les ans, il existe sûrement des modifications en son sein. Grâce à la haute résolution de HiRISE, on peut mesurer l'expansion des dépressions sur un grand nombre d'années. En connaissant la quantité de dioxyde de carbone éliminée, on peut imaginer les conditions atmosphériques, météorologiques et climatiques sur une année. Par ailleurs, la recherche de l'endroit où la glace de dioxyde de carbone pourrait être déposée dans la partie supérieure de cette région peut permettre de comprendre s'il y a une perte nette ou une accumulation de cette glace dans le temps. Cela peut constituer un bon indicateur pour savoir si Mars connaît un changement climatique ou non.

Traduit par : Matthieu Jenn

 
Date de l’acquisition
11 août 2009

Heure locale sur Mars
6:09 PM

Latitude du centre
-87°

Longitude (Est)
316°

Distance du site visé
245 km

Échelle de l’image originale
24 cm/pixel (avec un binning de 1 x 1) donc les objets d’environ 73 cm sont résolus

Échelle de la projection
25 cm/pixel

Projection cartographique
Stéréographique polaire

Angle d’émission


Angle de phase
74°

Angle d’incidence de la lumière
74°, avec le Soleil environ 16° au-dessus de l’horizon

Longitude du Soleil
320°, hiver du Nord
JPEG
Blanc et noir
projeté  sans projection

Couleur IRB:
projeté  sans projection

Couleur combinée IRB:
projeté

Couleur combinée RGB:
projeté

Couleur RGB:
sans projection

JP2 pour télécharger
Blanc et noir:
projeté (1 GB)

Couleur IRB:
projeté (460 MB)

JP2 EXTRAS
Blanc et noir:
projeté  (564 MB)
sans projection  (623 MB)

Couleur IRB:
projeté  (160 MB)
sans projection  (526 MB)

Couleur combinée IRB:
projeté  (241 MB)

Couleur combinée RGB:
projeté  (221 MB)

Couleur RGB:
sans projection  (450 MB)
Etiquettes pour les images
Blanc et noir
Couleur
Couleur combinée IRB
Couleur combinée RGB
Images EDR

Faire glisser les liens pour HiView; ou cliquer pour télécharger.

NB
IRB : infrarouge–rouge–bleu
RGB : rouge–vert–bleu

Politique générale d’usage
Toutes les images HiRISE sont libres pour le public pour utilisation personnelle ou professionnelle. Si vous êtes un agent de publicité, nous vous demandons cette attribution:
Image: NASA/JPL/University of Arizona (ou L’Université d’Arizona)

Addendum
Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA est responsable de diriger la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. L’appareil a été construit par Ball Aerospace & Technologies Corp, et sa fonctione est contrôlée par l’Université de l’Arizona.